Journées Internationales de la Terre Mère

Les Journées internationales de la Terre Mère des Nations Premières

Les Journées internationales de la Terre Mère du 13, 14 et 15 Avril 2018 en Limousin est un des événements des Nations Premières le plus connu à travers le monde. Elle nous rappelle l’interdépendance qui existe entre l’être humain, les autres espèces vivantes et la planète sur laquelle nous vivons tous.

Une belle occasion pour la Rencontre de la Sagesse Amérindienne avec les Peuples Premières et la Cérémonie des 8000 tambours pour la Terre et la Paix dans le Monde

Ces Journées sont l’occasion de sensibiliser le public aux défis auxquels est confrontée notre planète, ainsi que l’ensemble des vies et systèmes qui s’en nourrissent. L’expression « Terre Mère nourricière » est communément utilisée pour désigner notre planète dans de nombreux pays ou régions. C’est en 2009 que l’Assemblée générale des Nations Unies a décidé de désigner le 22 avril Journée internationale de la Terre nourricière (A/RES/63/278).

Les Journées de la Terre Mère sont célébrée depuis la nuit des temps. Elle est organisée par Nations Premières, dont la mission est d’élargir et de diversifier le mouvement mondial en faveur de notre Mère Terre et d’en faire le moyen le plus efficace pour bâtir un environnement sain et durable, faire face aux changements climatiques et protéger notre planète au profit des générations futures.

L’environnement et l’éducation aux changements climatiques

L’éducation est un élément essentiel du progrès. Nous devons construire une citoyenneté mondiale qui maîtrise les questions liées aux changements climatiques et qui est consciente des risques sans précédent pour notre planète si nous ne prenons pas des mesures urgentes pour lutter contre les effets des changements climatiques. Nous devons faire en sorte que chacun et chacune puisse porter l’action climat, défendre et protéger l’environnement.

L’éducation aux changements climatiques et à l’environnement permet de développer une conscience citoyenne, qui demandera des législations et des politiques en faveur du climat, qui elles-mêmes favoriseront des technologies et des emplois verts.